C’EST ICI

Écoute ici chacun des 66 épisodes (+ 4 hors-séries) publiés.
Tu peux aussi te connecter sur ta plateforme de podcasts habituelle : C’EST AUSSI ICI

COCTEAU TWINS - 16.05.22 - ÉPISODE #66

Hommage aux Cocteau Twins et à La Voix de Dieu, qui ont illuminé les années 80 du lyrisme éblouissant de leur musique nappée des acrobaties vocales d’Elizabeth Fraser, ensorcelantes et vertigineuses. Treasure et Heaven or Las Vegas, deux albums majestueux à la mélancolie irrationnelle, tout en mélopées étourdissantes faites de rythmes distordus, de basse pulsée, de guitares réverbérées, s’élevant en une sublime spirale éthérée vers les cieux.

ÇA ARRIVE À TOUT LE MONDE - 12.05.22 - ÉPISODE #65

J’ai écrit un roman… et il vient d’être publié, youhouuuu ! « Ça arrive à tout le monde », une histoire d’amour un peu zinzin et au style décalé, est paru chez L’Échelle du temps, une petite maison d’édition qui fait le pari de nouveaux auteurs, dont ma pomme. Et j’ai les chocottes. Chocottes que les gens n’aiment pas ou pire, qu’ils l’ignorent. Certes je vais au moins en vendre un, ma mère ne peut pas faire comme si elle ne savait pas ! Et toute aventure a sa genèse, laisse-moi te raconter cette odyssée des temps modernes, c’est plutôt drôle et puis il y a une bande-son comme tu aimes.

LES ANNÉES 80 - 09.05.22 - ÉPISODE #64

Épisode spécial Années 80, avec un montage de 49 extraits musicaux emblématiques, de tous les genres, afin que chacun y trouve son compte, de groupes et d’artistes qui n’auraient probablement jamais eu d’épisode dédié, et si la plupart font plaisir à entendre, quelques-uns sont assez insupportables. Sur 49 morceaux, tu vas probablement dire 30 fois « ha putain je l’avais oubliée celle-là », avoir envie de danser 20 fois, de te marrer 15, et de pleurer 2 ou 3, à penser à cette époque où tout était à faire et à constater qu’aujourd’hui, tu as effectivement tout fait, mais mal.

JUNGLE - 05.05.22 - ÉPISODE #63

Jungle, un duo de DJs londoniens, qui ne veut pas être associé visuellement à sa musique afin de ne pas déformer ou altérer les sentiments de félicité et volupté qu’elle provoque, et qui confie cette tâche dans ses vidéos à des danseurs et danseuses élastiques, presque liquides tant ils se meuvent avec grâce et vénusté, s’est fixé comme objectif de te filer la banane et de te faire perdre du poids, en t’invitant à remuer les fesses au son d’une musique d’une rare élégance funk, soul et r’n’b.

ROD STEWART - 02.05.22 - ÉPISODE #62

La vie de Rod Stewart pourrait faire l’objet d’une mini-série en cinq épisodes : 1, ses premières années, où il vit comme un beatnik à travers l’Europe, 2, ses années comme chanteur du Jeff Beck Group, dont les deux seuls albums publiés sont souvent déclarés comme précurseurs du Heavy Metal, 3, les années Faces, une transition entre le rock et le pop qui va en faire une star lâchée par ses premiers fans, 4, les premiers albums solo qui vont lui assurer un train de vie princier, et 5, la retraite, à faire le vieux beau et la diva capricieuse à la voix éraillée dans les grands casinos de Las Vegas. Tout compte-fait, un mec attachant…

EDITH PIAF - 28.04.22 - ÉPISODE #61

Décédée le 10 octobre 1963, l’enterrement d’Edith Piaf a lieu le 14. Depuis trois jours, cent mille personnes se sont pressées à son domicile, des centaines de bouquets inondent de beauté triste le trottoir, puis sur le chemin du corbillard vers le Père Lachaise, ce sont cinq cent mille parisiens qui accompagnent du regard leur Edith, le cœur lourd, les yeux rouges, le silence est sépulcral, ce matin-là, la France vacille, un pilier d’1,47 mètre s’est affaissé. Ce n’est pas une idole qui s’en est allée, c’est bien plus que ça, c’est un bout du pays, un patrimoine commun à toute une nation et au-delà de ses frontières.

BSO TRAINSPOTTING - 25.04.22 - ÉPISODE #60

Lorsque Trainspotting sort en 1996, il y a d’un côté le public, qui en fait un film culte et se le passe en boucle. De l’autre, la presse crie au pétard mouillé, au faux scandale, à un effet de mode, à une histoire pensée pour que le spectateur ressorte de la salle de ciné avec cet air hébété et ravi de celui qui a vu quelque chose sans savoir exactement quoi. 25 ans après, on se moque pas mal de la polémique, car ce qui reste, c’est l’une des bandes-son les plus rock’n’roll que nous ait donné le ciné.

MARK KNOPFLER - 21.04.22 - ÉPISODE #59

Mark Knopfler n’est pas seulement l’un des grands guitaristes de l’histoire de la musique populaire, avec un son et un style uniques, il est également célèbre pour être un fingerstyle, soit un musicien qui joue sans mediator, ce petit machin de plastique qui permet d’attaquer les cordes sans s’écorcher les doigts et qui a la forme des pins de couleur rouge qu’on trouve sur Google Maps pour localiser l’endroit que tu cherches. Il est également connu pour avoir remis au goût du jour les solos de guitare, ceux-là même qui avaient totalement disparu avec les groupes punk rock. Et puis c’est lui qui joue sur la chanson de Princess Bride, sa meilleure référence assurément.

BOB MARLEY - 18.04.22 - ÉPISODE #58

Boudu Marley sauvé des eaux, par Chris Blackwell, fondateur de Island Records, qui en 1972 fait un pari insensé sur un Bob au bout du rouleau et sur le point de jeter l’éponge. Pari gagnant, huit ans après, Bob Marley, converti en l’un de ces très rares artistes dont la condition dépasse de très loin celle de chanteur et musicien de génie, et devenu une source d’inspiration et vénération pour des millions de personnes dans le monde, nous laisse un fabuleux legs artistique, formé de chansons légendaires dont jamais on ne se lassera.

RED HOT CHILI PEPPERS - 14.04.22 - ÉPISODE #57

T’as pas un seul de leur disque, t’as jamais guinché avec eux en concert, t’as jamais cherché à les écouter sur YouTube, tu les confonds avec un hot dog, pourtant, imaginons, t’es dans ta voiture, et la radio met Give it Away, et là tu te dis, « putain les Red Hot comment qu’ils filent la patate », alors t’accélères à fond les ballons, tu fais hurler le moteur, tu vas partir en vrille dans une dernière spirale de tonneaux mais tu t’en fous, t’as la banane, les Red Hot t’emmèneront au ciel, va dans la paix d’Elvis.

GAËTAN ROUSSEL - 11.04.22 - ÉPISODE #56

S’il y a un trait commun à toute la production musicale de Gaëtan Roussel, c’est la sincérité dans le propos et l’attitude, la simplicité, l’humilité, le manque total d’esbrouffe et de bling bling odieux des pouffes à deux balles. Gaëtan Roussel nous ressemble et fait de la musique dans laquelle il est facile de se reconnaître, elle parle autant du Dieu des petits riens que de la Condition Humaine. Sans oublier son indéniable talent de conteur et de compositeur, sa gueule un peu cassée, un accent venu de nulle part, des intonations dans sa voix toujours sur le fil du tragique, et sa nulle vocation à donner des leçons.

NEW ORDER - 07.04.22 - ÉPISODE #55

À la mort de Ian Curtis, les membres restants de Joy Division, complètement sonnés et désorientés, nus et orphelins, gros jean comme devant alors que le ciel leur semblait promis, se relancent sous un autre nom, New Order, avec carte blanche pour faire la musique qu’ils veulent mais sans stratégie musicale claire. Ils se cherchent pendant plusieurs années, jusqu’à Blue Monday, l’une des chansons culte des années 80 qui en fait des rois. Voici l’histoire de ce tube qui ne vieillira jamais.

FEU! CHATTERTON - 04.04.22 - ÉPISODE #54

On peut être, comme ma pomme, plutôt Sex & Drugs & Rock’n’roll et les rythmes nerveux, et, de temps en temps, écouter et adorer du rock élégant sur lequel seraient couchés des textes bien léchés. Et Feu! Chatterton, c’est exactement ça, l’alliance des guitares et des mots, l’analogie magistrale entre nos états d’âme et ce quotidien qu’on ne contrôle pas. Magnifique !

BENJAMIN CLEMENTINE - 31.03.22 - ÉPISODE #53

Lorsque Benjamin Clementine parle, sa voix est tellement douce que ceux qui portent un sonotone dans son entourage se demandent si les piles ne sont pas à plat, en revanche dès qu’il chante, elle enfle comme une bourrasque, puissante, théâtrale, et tout son corps suit, comme transporté dans un autre monde, inspiré de sa courte vie riche de mille expériences, entre ses errances solitaires, quelque désillusion amoureuse et le souvenir des cassures familiales.

THE DOORS - 28.03.22 - ÉPISODE #52

Les Doors, double ration de boulot pour ma pomme, car le groupe n’est que la moitié de l’histoire, l’autre étant Jim Morrison, comme deux inconnues d’une même équation. Et puis, les Doors font partie de ces groupes qui ont, dès le départ, dépassé leur seule condition de bande de potes qui font de la musique, pour devenir un groupe culte, qui a convulsé les US, créé un tremblement de terre dont les ondes sismiques se font toujours sentir plus d’un demi-siècle après leur dernière chanson jouée ensemble, et entraîné à sa suite une légion de fans aux aguets, veillant à ce que tout dérapage soit dûment puni. Qu’Elvis me protège.

LLOYD COLE - 24.03.22 - ÉPISODE #51

Été 1984, le bel âge, on faisait les cons en écoutant Rattlesnakes, le soleil était tout le temps haut dans le ciel même les jours de pluie, les filles nous affolaient avec leurs petites robes de coton, leurs sourires nous enivraient, on était les rois du monde, la vie allait être formidable et la joyeuse mélancolie de cet album en était la bande-son rêvée, on se le passait tout le temps, en boucle, on l’avait en vinyle et en cassette, et dans la boite à gants il y avait toujours un stylo Bic au cas où la bande magnétique se serait pris les pieds dans la tête de lecture de l’autoradio rudimentaire. Et 40 ans après, on prend le même plaisir à l’écouter, lui n’a pas pris une ride, superbe.

LE ROCK N'EST PAS MORT MAIS PLUS PERSONNE N'EN ÉCOUTE - 21.03.22 - ÉPISODE #50

Épisode #50 !! joyeux anniversaire (gros naze) ! Du coup je me/t’ai fait un cadeau, une sélection de 25 propositions rock de ces 12 dernières années. Car même si plus personne n’en écoute, et malgré les apparences, le rock jouit d’une vitalité créatrice étonnante, il continue de s’en créer et de s’en jouer partout dans le monde, tous les jours qu’Elvis fait. Le truc c’est que les gens sont feignants et manquent de curiosité. Mais toi t’es pas comme ça n’est-ce pas ? Allez, suis-moi pendant 15 minutes afin de découvrir des trucs dont tu n’as probablement jamais entendu parler mais qui méritent de s’y arrêter.

V'LÀ L'PRINTEMPS - 20.03.22 - HORS-SÉRIE #4

Des 52 dimanches de l’année, il n’y en a en principe qu’un seul pour redonner le sourire et filer la pêche, et coup de bol, c’est aujourd’hui dis-donc. Car en ce 20 mars 2022, même s’il fait aussi moche et froid qu’hier, on entre de plein pied dans le printemps, la saison de la renaissance, la victoire du jour sur la nuit, des toup’ti hobbits sur Mordor, du FC Nantes sur le Real Madrid, de Volodimyr sur Vladimir. Petite balade en ballades qui fêtent le printemps.

THE STROKES - 17.03.22 - ÉPISODE #49

En 2000, on croyait la recette du rock perdue à jamais, on se disait que les synthétiseurs et autres ordinateurs avaient eu raison de l’analogique et du son brut et sec d’une corde pincée ou d’une peau percutée, et puis, alléluia, sont apparus les Strokes, investi d’une mission divine, dépoussiérer les enceintes de la planète entière avec un retour aux racines, aux fondamentaux, à la bonne vieille sauce du rock, comme au temps béni du CBGB de New York ou du Marquee Club de Londres.

BILLY IDOL - 14.03.22 - ÉPISODE #48

Le gars Billy, 46 ans on the road, et pourtant, celui qui s’est toujours vêtu avec des restes de canapé chez Cuir Center est encore là, droit dans ses bottes, sortant disque après disque, donnant concert après concert, niant année après année avoir jamais trahi le mouvement punk, auquel il avait pourtant adhéré dès le départ, pour faire de la pop et vendre des millions de disques. C’est un choix qu’il assume pleinement et à ses 67 ans, le gars Billy se moque royalement de ce qu’on peut en penser.

STROMAE - 10.03.22 - ÉPISODE #47

Le phénomène Stromae, ce touareg androgyne aux yeux vert de gris, comme le décrit le New York Times, ce grand dégingandé qui, à base de ritournelles électro dépressives addictives et de spleen clinique ultra mélodique, est devenu un monument de la musique, un artiste francophone incontournable dans le monde entier, et pas seulement là où on parle français, mais également dans des pays où on comprend rien à ce qu’ils disent !!! Et moi qui n’avais jamais écouté cet incroyable Stromae jusqu’à ce que je réalise cet épisode !

YVES MONTAND - 07.03.22 - ÉPISODE #46

Aujourd’hui, s’il était encore parmi nous, Yves Montand aurait cent ans et demi, comme disent les toupti qui n’en peuvent plus d’attendre d’être grands. Pour son centenaire, la France lui aurait préparé une cérémonie comme on aime par ici, sous les ors de la République, avec les honneurs du JT de TF1, des rediffusions en veux-tu en voilà, plein de bons sentiments sur les réseaux sociaux, on parlerait même de lui réserver une place au panthéon, mais que nenni, Yves Montand s’en est allé en 1991, à l’âge de 70 ans. Il y a 31 ans. Pourtant, c’est comme si c’était hier.

JANIS JOPLIN - 03.03.22 - ÉPISODE #45

Janis Joplin, sa voix exceptionnelle, ses performances en concerts incomparables, les drogues dont elle s’alimentait, son visage déplaisant, pourtant la légende Joplin ne serait pas complète sans son adhésion au Club des 27, une association honorifique à but non lucratif qui a la particularité de n’autoriser l’inscription de nouveaux membres qu’une fois ceux-ci morts, à l’âge de 27 ans, et où l’on trouve également Brian Jones, des Stones, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Kurt Cobain et Amy Winehouse et une vingtaine d’autres.

LIZZY MERCIER DESCLOUX - 28.02.22 - ÉPISODE #44

Qui était donc cette jeune française qui posait enlacée aux bras de Patti Smith dans le New-York de la fin des années 70 ? En France, plus de quarante ans après, Lizzy Mercier Descloux reste une artiste méconnue, si l’on excepte son tube aux sonorités sud-africaines, un peu maudite, incomprise parce que toujours en avance sur les modes, culte mais pas trop, rebelle forcément, tandis qu’à New York, de nombreux artistes continuent aujourd’hui encore de se réclamer du leg artistique et de la vitalité créatrice de cette jeune parisienne débarquée en pleine vague punk. Une drôle d’histoire comme on les aime dans ce podcast, et que je m’en vais te raconter.

THE WHO - 24.02.22 - ÉPISODE #43

Entre 1964 et 1978, The Who furent quelque chose comme la dream team de la musique, les galactiques du rock’n’roll, les barjots de la scène, une somme de talents, mais aussi d’égos, d’excès et de frasques, qu’on ne reverra plus jamais. En quinze ans, les Who nous ont laissé une série de chansons légendaires qui fleurent bon ces années où le rock bousculait les traditions, dépoussiérait la télé, faisait trembler l’establishment musical et poussait les plus jeunes à réclamer leur place dès que les premières notes résonnaient à la radio ou dans un juke-box.

ALOE BLACC - 21.02.22 - ÉPISODE #42

Aloe Blacc fait partie du grand sac des artistes connus essentiellement pour un unique hit, dans son cas I need a dollar, alors que le reste de leur production est riche de mille morceaux au moins aussi bons, voire plus. Aloe Blacc est une ode à la diversité, au bon goût et aux chansons bien faites, sur lesquelles il pose une voix douce et chaude, sans hystérie, et ça le vexe que tu ne retiennes de lui qu’il a besoin d’un dollar, et moi aussi. Je veux dire, moi aussi ça me vexe.

GRACE JONES - 17.02.22 - ÉPISODE #41

Dans les années 80, vendues à la mode, la Miss Grace, vêtue des robes les plus folles et des smokings les plus chics, s’élevait au-dessus de la foule, déesse exubérante, excessive et magique, assumant parfaitement son rôle caricatural d’objet du désir de ces hédonistes qui tournaient autour, attirés par l’androgyne sulfureuse et repoussés par l’extravagante capricieuse. LA STAR.

LA SAINT MACHIN - 14.02.22 - HORS-SÉRIE #3

Hommage à celles et ceux devant qui l’amour se dérobe, et qui vont vivre seuls ce 14 février, les célibataires, les solitaires, les abonnés de la friend zone, les séparés, les veufs, les tout juste virés, les vieux garçons, les catherinettes, les forçats, les ermites, les naufragés, les qui osent pas, les qui demandent la lune, les qui regardent ailleurs, les abonnés à Youporn, bref, celles et ceux pour qui le 14 février est un jour maudit, qui leur rappelle combien la vie est injuste. Ou ne sont-ils pas justement les plus heureux ?

ROY ORBISON - 10.02.22 - ÉPISODE #40

Qu’ont donc en commun Elvis, Springsteen, Billy Joel, Barry Gibb des Bee Gees, Tom Waits, Bob Dylan, les quatre gnan-gnans de Liverpool, Bono et The Edge ? Tous étaient fascinés par la voix de Roy Orbison. Et pour certains, un poil envieux. Faut dire que Roy Orbison avait la voix des élus, unique, extraordinaire. Écoute le récit de sa vie, à la Dickens, c’est du lourd. Mais c’est beau.

BÉRURIER NOIR - 07.02.22 - ÉPISODE #39

Bérurier noir, de 83 à 89, six ans de rébellion musicale, l’équivalent de ce que représentèrent dix ans plus tôt les Sex Pistols ou les Clashs en Angleterre. Issus de la scène alternative qui couvait ou bouillait dans les squats industriels parisiens, centres névralgiques de la mouvance keupon de la capitale, les Bérus, furent le porte-étendard d’une certaine façon d’entendre la musique et la jeunesse. Signe des temps, aujourd’hui celle-ci n’emmerde plus rien et écoute Jul, Booba et Maître Gims.

TEXAS - 03.02.22 - ÉPISODE #38

Quand elle était petite, comme métier Sharleen Spiteri voulait faire Patti Smith. Bon, soyons honnêtes, elle a dû arrêter l’école en troisième, parce que depuis 30 ans, elle fait du Sharleen Spiteri et on est très loin de la Patti. En revanche, financièrement, elle a suivi la bonne filière, puisque Texas en est à quarante millions de disques vendus, y a pire comme métier. Et puis il y a ce disque solo, Melody, pas mal du tout.

FIONA APPLE - 31.01.22 - ÉPISODE #37

Si le seul talent suffisait pour se jucher sur l’autel de la musique populaire, là où brillent de mille feux les élus empailletés et dont on parlera encore longtemps après qu’ils se sont assis aux cieux aux côtés d’Elvis, alors Fiona Apple devrait occuper un bout du machin, cachée derrière les seigneurs, quitte à pousser dans le vide certains artistes qu’elle n’aime pas (plus ou moins les mêmes que moi) et qui n’ont rien à y faire.

THE POLICE - 27.01.22 - ÉPISODE #36

Stewart Copeland, Andy Summers, Sting, une carrière aussi courte qu’intense et prodigue, avec pléthore de morceaux qui ont indubitablement marqué la fin des 70 et le début des 80.

BONEY M - 24.01.22 - ÉPISODE #35

Lorsqu’à 16 ans, Roberto Alfonso Farrell quitte ses caraïbes natales à bord d’un navire marchand, pour faire le mousse au long court, il est à des années lumière d’imaginer ce que les quinze ans qui vont suivre vont lui réserver. Faut dire que, si quelqu’un lui avait dit qu’un jour il allait danser devant Léonid Brejnev, n’aurait-il pas crié au fou ? Boney M, ou l’incroyable histoire d’un type finalement attachant.

GÉRARD MANSET - 20.01.22 - ÉPISODE #34

Manset, un type qui n’a fait aucune concession en un demi-siècle de musique, avec une foule d’inconditionnels dont le rapport à ses disques est de l’ordre de l’intime. Et puis il a cette voix, implorante, tellement particulière, des textes parfois sublimes dont bien des rappeurs devraient s’inspirer si toutefois ils savaient lire, et des arrangements musicaux d’une grande intensité, entre douceur éthérée et symphonie électrique. Le personnage peut incommoder, mais l’auteur compositeur interprète fait de la putain de belle musique.

BEINEIX - 18.01.22 - HORS-SÉRIE #2

Hors-série spécial musiques originales des films Diva et 37º2 le matin, emblématiques bandes-son d’une décennie qui a tout changé et indissociables des images, des scènes et des personnages de deux films adorés par le public et dénigrés par les critiques, ces gardiens du temple d’une autre époque, contre qui Jean-Jacques Beineix bataillera toute sa vie.

IKE & TINA TURNER - 17.01.22 - ÉPISODE #33

Ike & Tina Turner + River Deep Mountain High = un gros bout de légende, le chef d’œuvre de Phil Spector, des séances d’enregistrement épiques, Tina Turner reprenant la chanson un nombre incalculable de fois, jusqu’à en tomber d’épuisement, devant un Brian Wilson des Beach Boys en transe, halluciné. Le résultat est extraordinaire, la voix héroïque, la musique homérique, les frissons infinis, 33ème meilleure chanson de l’histoire de la musique sur 500 selon le magazine Rolling Stones. Grandiose River Deep Mountain High.

FAT WHITE FAMILY - 13.01.22 - ÉPISODE #32

Les mecs de Fat White Family traînent une réputation sulfureuse de traîne-savates crasseux, déjantés, pétés d’alcool et de dopes en permanence, enragés, et d’avoir un sens de l’hygiène personnelle plutôt hasardeux. Anti-héros, marginaux pur jus, braillards édentés, rockers clodos, les Fat White Family forment le groupe anglais le plus dépravé, dépenaillé, pourri et altéré de ces dernières années, et c’est aussi pour ça qu’ils ont une légion de fans et que les journalistes en redemandent.

ERIK SATIE - 10.01.22 - ÉPISODE #31

Erik Satie, pianiste iconoclaste, provocateur, anticonformiste, surréaliste, intransigeant, radical, absurde, novateur, dilettante, ésotérique voire mystique, influencer avant l’heure, créateur des Gymnopédies, Gnossiennes, Croquis et Agaceries, Sonatine Bureaucratique et autres Trois Morceaux en Forme de Poire, toutes œuvres légères, éthérées tant elles sont aériennes, minimalistes, à la fois sereines et nostalgiques.

RENCONTRE DU 3ÈME TYPE - 06.01.22 - ÉPISODE #30

Steven Spielberg et John Williams, ou comment inventer un salut universel entre deux races, dont une qui ne ressemble à rien et qui sait pas aligner deux mots, en seulement cinq notes intemporelles et géniales. L’histoire de la partition la plus complexe de l’histoire de la musique.

RUFUS WAINWRIGHT - 03.01.22 - ÉPISODE #29

Lorsqu’il chante, l’univers de Rufus Wainwright suinte le spleen exalté, tout en retenue flamboyante, baroque sombre, tarte à la chantilly acide, un mélange perpétuel de facettes qui s’attirent et se repoussent, comme des aimants qui se détestent. La voix des élus.

LINDA PERHACS - 30.12.21 - ÉPISODE #28

Linda Perhacs détient le record du monde du temps écoulé entre deux albums, 44 ans. Une histoire comme on les aime, une vie de musique folk, de l’authentique, du peace and love et du flower power, du summer of love dans un combi volkswagen, du jack kerouac dans les yeux et du thimoty leary dans les veines. 44 ans, écoute l’incroyable histoire de Linda Perhacs.

CHRISTOPHE - 27.12.21 - ÉPISODE #27

Christophe, le dandy sybarite qui aimait le beau, le bon, le sensuel, les textures, les odeurs, La Callas, Bowie, Elvis, et dont l’aura et la popularité ont cru de façon inversement proportionnelle à ses succès commerciaux, est passé sans encombre de la star yéyé presque prépubère qui criait Aline, à l’alchimiste sonore auteur des Vestiges du Chaos, en 2016, sans jamais regretter aucun de ses morceaux.

LEROY ANDERSON - 24.12.21 - HORS-SÉRIE #1

Sleigh Ride a été composé en 1946 par Leroy Anderson, en pleine canicule. Aujourd’hui curieusement c’est le roi des chants de Noël, le seul digne et supportable quand tu fais partie de celles et ceux à qui ces chansons sirupeuses cassent les bonbons, grave.

THE STRANGLERS - 23.12.21 - ÉPISODE #26

Un jour, même Jean-Jacques Burnel rendra son tablier de bassiste, et cette fois, il n’y aura vraiment plus de héros, et le rock perdra ce son unique qui a fait des Stranglers un groupe à part.

SÉBASTIEN TELLIER - 20.12.21 - ÉPISODE #25

Sébastien Tellier est un drôle de gars, un dandy romantique et énigmatique, volontairement à côté de la plaque comme pour mieux brouiller les pistes, avec ce petit grain de folie dans le comportement qu’il affectionne. Grain de folie qui en revanche se traduit moins dans sa musique, plutôt sage il faut bien avouer. Mais aussi parfois d’une beauté sidérante, éblouissante de simplicité, totalement dénuée d’artifice, magique.

PRAYERS - 16.12.21 - ÉPISODE #24

À 13 ans, Rafael Reyes, cholo (émigré mexicain) de L.A., a intégré un gang, le Sherman Grant Hill Park 27, dans lequel il a passé près de trente ans, entouré de types comme lui, de ceux qui répondent « c’est qui celle-là », quand on leur demande s’ils connaissent Chuck Norris. Mais aujourd’hui, Rafael Reyes en est sorti, et il a crée un groupe, Prayers. Comme bien d’autres ex membres de gang, il aurait pu faire du rap, mais non, car quand il était gamin, Rafael Reyes écoutait de la musique gothique, Bauhaus et Joy Division mais aussi de la synthpop anglaise, comme les Pet Shop Boys. Du coup, il a marié les deux, son identité et sa musique de prédilection, et il a inventé le Cholo Goth.

SHIRLEY BASSEY - 13.12.21 - ÉPISODE #23

Un jour, Shirley Bassey nous laissera. James Bond prendra une mauvaise balle et le monde en restera muet, orphelin d’une voix prodigieuse et de chansons éprouvantes tant elles évoquent ce passé pas si lointain où tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes et nous rappellent qu’on a mangé notre pain blanc et que les temps qui viennent sont bien sombres.

ANNIE LENNOX - 09.12.21 - ÉPISODE #22

Annie Lennox est une artiste privilégiée. Après 40 ans de carrière, durant laquelle elle a connu la gloire et vendu près de 80 millions de disques, elle impose naturellement le respect, celui des Divas, par son seul talent, sa classe, son élégance et une voix sublime.

SEAL - 06.12.21 - ÉPISODE #21

Seal, victime d’une jeunesse pour le moins compliquée, souffrait d’un certain manque de confiance en lui, qui l’empêchait de se lancer malgré l’insistance de celles et ceux qui avaient eu la chance de l’entendre pousser la chansonnette, parfois même sous la douche. C’est d’ailleurs grâce à sa petite amie du moment qu’il se délivre, alors qu’il a déjà 23 ans, le jour où elle l’emmène de force dans le quartier de Tottenham Court Road à Londres, et où elle lui achète une boite à rythmes, une basse et un enregistreur quatre pistes, avant de lui balancer au visage : « C’est ce que tu dois faire, jouer et chanter. Là tu perds ton temps. Mets-toi au travail, merde !».

PATRICK HERNANDEZ - 02.12.21 - ÉPISODE #20

La genèse décortiquée d’un tube légendaire, un hit one shot disco aux vertus financières mirifiques et qui a fait de Patrick Hernandez l’heureux récipiendaire d’une rente annuelle de prince du pétrole. Mais que le succès fut long à venir, du reste la chanson a frôlé la correctionnelle, menaçant de disparaître avant de se convertir en l’un des morceaux emblématiques d’une époque musicale sans soucis, où tous les coups étaient permis, tant que les pistes de danse se remplissaient. Un épisode plein d’humour, dis-je.

NINA SIMONE - 29.11.21 - ÉPISODE #19

Une femme en colère. Jusqu’à son dernier souffle, Nina Simone aura été une femme en colère, rugueuse et volcanique, dans sa vie mais surtout sur scène, car devant son piano ou son micro, jamais elle n’aura perdu une occasion de honnir en public le pays qui lui a refusé son rêve et l’a punie pour son engagement auprès des humiliés. Bien que ruinée, brisée, star déchue qui choisira de fuir ses terres plutôt que d’y provoquer un malheur, elle laisse un leg artistique merveilleux, fait de créations originales intemporelles et de versions de chansons à qui elle offre une seconde vie et un nouveau souffle.

THE WAR ON DRUGS - 25.11.21 - ÉPISODE #18

Adam Granduciel, âme de The War On Drugs, vénère sa guitare et les sons stratosphériques qu’il lui arrache, elle occupe une grande place dans la structure des morceaux du groupe. Souvent il aime à lui lâcher la bride et la laisse filer, comme une grosse Cadillac Eldorado décapotable sur une route sans fin entre deux portions de désert parsemés de cactus géants. Du coup il fait durer le plaisir, la moitié de ses chansons dépassent allègrement les 5 ou 6 minutes. À vrai dire elles devraient toutes durer des heures tellement cette guitare, wow…

DAVID & DAVID - 22.11.21 - ÉPISODE #17

David & David, duo éphémère des années 80, n’aura produit qu’un seul album devenu culte au fil des ans, l’un des trois ou quatre qui aura illuminé son époque. Observateurs acides et caustiques d’une société américaine qui connaît ses premières fissures, David & David fait le portrait d’un pays à la dérive et qui doute de son modèle, trompé par de grandes lettres blanches, dressées à flanc de colline sous le soleil de L.A., qui vendent un rêve inaccessible qui souvent tourne au cauchemar.

WILLIAM SHELLER - 18.11.21 - ÉPISODE #16

William Sheller, un artiste à part, loin, si loin de l’agitation du business musical, dans lequel bien malgré lui il a mis les deux pieds au début de sa carrière. Jamais vraiment à la mode, jamais tout en haut des listes de ventes, on l’écoute pourtant depuis bientôt un demi-siècle, avec le même plaisir et la sécurité d’entendre de si jolies choses.

BRYAN FERRY - 15.11.21 - ÉPISODE #15

Bryan Ferry, en solo ou avec Roxy Music, un talent hors norme, une classe et une élégance époustouflantes pour un artiste essentiel d’une époque bénie où l’on montait sur scène en smoking blanc et veste en lamé argenté, pas en survêtement et casquette à l’envers. Et le concert donné à l’Apollo de Londres en 2001 devrait être enseigné dans toutes les écoles.

BSO DÉLIVRANCE - 11.11.21 - ÉPISODE #14

Délivrance, film de John Boorman, où, juste avant le début des hostilités entre des quadras citadins et eds autochtones retors, il y a cette scène musicale d’anthologie, qui tient du miracle tant la communion entre ses deux protagonistes que tout oppose est inattendue. Quatre minutes cultes empreintes d’émotion, connues comme le Dueling Banjos, et dont la genèse, tant du tournage que de la chanson, est riche en anecdotes.

KLAUS NOMI - 07.11.21 - ÉPISODE #13

Klaus Nomi fait partie de ces artistes dont on ne se souvient que si l’on a un certain âge, le temps l’a gommé, comme ces vieux fax dont l’encre finit par s’estomper. Pourtant, au tout début des années 80, il drainait une légion de fans et de curieux, envoutés par sa voix de contre-ténor, fascinés par sa plastique insaisissable de clown triste venu d’une autre planète, intrigués par cet ovni inclassable, pur produit de l’époque et pourtant tellement anachronique, comète étincelante à la trajectoire erratique, tel un objet chantant non identifié. Écoute Cold Song, pour ne pas l’oublier.

JAIN - 04.11.21 - ÉPISODE #12

Jain, un cocktail hybride de joyeuses vitamines et d’insouciante légèreté de ton et de fond, qui butine dans tous les registres musicaux qui ont accompagné ses années de gamine dégourdie à jeune femme bien dans ses pompes, avec, surtout, ces curieuses identités visuelles qu’elle s’est créées, et qu’elle utilise comme un fil rouge dans ses vidéos et ses concerts, de la robe noire et blanche à col claudine de ses débuts, au bleu de travail de Mario Kart de son deuxième album.

BLONDIE - 01.11.21 - ÉPISODE #11

Dans le fond j’aime bien Blondie, je n’emporterais pas ses disques sur une île déserte, mais elle fait partie de mes jeunes années et sa tignasse blonde est parfaitement visible sur la photo groupée des artistes qui figurent dans mes annales musicales. Pourtant, faut dire ce qui est, c’est un peu du toc, du plaqué or qui résiste à peine au grattage. En fait, derrière l’icône musicale de la culture pop, se cache…. une icône musicale de la culture pop, ça brille et ça fait gling gling mais c’est à peu près tout.

MARIO BIONDI - 28.10.21 - ÉPISODE #10

Qui aurait parié un vieux billet de 1000 lires qu’un jour, la Sicile allait nous offrir sur un plateau le meilleur crooner international actuel, élevé au Parmigiano reggiano et aux linguine alle vongole, un artiste né sur l’île et qui vend des centaines de milliers de disques, sans que des types montés à deux sur un vespa nous y obligent sous peine de finir à 500 mètres au large avec 50 kilos de ciment aux pieds… un miracle ! Génuflexion devant la madone…

DEPECHE MODE - 25.10.21 - ÉPISODE #09

Orgie de synthés, gang bang de claviers, débauche de boîtes à rythme, abus de séquenceurs, avec cette marque de fabrique des premières années, Depeche Mode semble avoir inventé le son des années 80 à lui tout seul. Pourtant, avec le temps, la musique du groupe subira une mue salutaire sous l’impulsion de Martin Gore, véritable alma matter et muse de Depeche Mode, les guitares finiront par s’imposer, de vraies percus trouveront leur place, le son deviendra plus rock. Incontournable !

CHOEURS DE L'ARMÉE ROUGE - 21.10.21 - ÉPISODE #08

Les Chœurs de l’Armée Rouge, servir la patrie en soutenant les soldats par les chants, encourager les vivants et célébrer les morts, louer leurs exploits et exalter l’idéal révolutionnaire, telle est la mission de l’ensemble dirigé par Alexandre Alexandrov et composé de soldats choisis pour leur voix profonde et puissante et un tour de poitrine équivalent à trois ours bruns du Kamchatka ligotés ensemble. Lors de la seconde guerre mondiale, ils donnèrent ainsi plus de 1 500 représentations sur les différents fronts, les pieds dans la boue ou les mains sur les lits d’hôpitaux, partout où la foi était ébranlée et la raison perdue. Ça nous change des Doors et des Stones au Vietnam.

MOBY - 18.10.21 - ÉPISODE #07

À première vue, Moby c’est l’artiste d’un seul album, Play, et d’une unique musique de film (je ne dis pas lequel sinon je foire la fin de cet épisode). En réalité, derrière cette façade assez réductrice, se cache un gars bien plus complet et complexe, à la carrière décousue, faite de constants allers et retours, de succès et d’échecs, d’autant de moments de gloire que d’oubli, d’envies de briller que de se fondre dans la masse. En tout cas, un type droit dans ses bottes.

LA FEMME - 14.10.21 - ÉPISODE #06

Plus d’une douzaine d’années ont passé depuis les tous premiers accords punk surf joués par La Femme. Que pense le p’tit Marlon Magnée du chemin parcouru, entre cette fameuse tournée aux US de leurs débuts, où parfois ils connaissaient la faim et le froid et n’étaient pas certains d’avoir un toit tous les soirs, et les défilés de Saint-Laurent et de Céline d’aujourd’hui, où résonnent désormais des sonorités électro pop qui leur ont été spécialement commandées ? Se demande-t-il, le p’tit Marlon, où va le monde ?

CARLOS JOBIM - 11.10.21 - ÉPISODE #05

La bossa nova, c’est un peu comme du chill out, mais composé et interprété avec une âme, du cœur et du talent, et pas pour agrémenter nos voyages en ascenseur. La bossa nova, c’est un style universel, qui perdure encore aujourd’hui sur la base de quelques chansons écrites il y a des décennies de ça, par Carlos Jobim, Vinicius de Moraes, Joao Gilberto et quelques autres. Jamais aucun autre genre musical n’a autant capitalisé sur quelques trésors sans prendre une ride. De la même manière, jamais genre musical n’a été autant associé à un unique pays. On joue de toutes les musiques dans tous les pays du monde, à quelques exceptions près, mais on ne fait de la bossa nova qu’au brésil.

PRETENDERS - 07.10.21 - ÉPISODE #04

D’où vient ce besoin qu’a le récit qui est fait de l’histoire de la musique populaire de conférer à une poignée d’artistes un statut royal ? Ainsi, Ella Fitzgerald serait la reine du jazz, Madonna celle de la pop, Aretha Franklin la monarque absolue de la soul et Donna Summer porterait la couronne plaquée or du disco. Et le rock ? En réalité le rock n’a pas de reine, en revanche il a une fucking queen, c’est pas tout à fait pareil, une fucking queen seule au milieu de la route. Les Pretenders, c’est rock, c’est euphorique, c’est énergisant, c’est Chrissie Hynde, c’est la fucking queen of rock.

ART MENGO - 04.10.21 - ÉPISODE #03

Art Mengo, un artiste un peu à part, bourré de talent (et ça ne court pas les rues), tout proche de la définition d’un chouette type, discret et pudique, un mec bien, sûrement. En somme, impossible de dire du mal de lui. Dans sa musique et ses textes, beaucoup d’émotions à fleur de peau, de suaves mélodies et de jolies paroles, de l’élégance et de la mélancolie, jamais d’idées noires ni d’hystérie.

JAMES BROWN - 30.09.21 - ÉPISODE #02

James Brown, star absolue de la musique soul et funk et dont la légende n’a tenu qu’à un fil, une vie comme un poème, un poème écrit par Dickens, malgré les paillettes, les projecteurs, la gloire et l’argent qui ont longtemps accompagné sa carrière. Un poème déstructuré, sans rimes ni strophes, juste des vers à deux pieds, ceux-là même qui fascinaient lorsque le chanteur tourbillonnait sur scène, comme possédé par sa musique et le rythme.

FLASH & THE PAN - 27.09.21 - ÉPISODE #01

Flash & The Pan, un duo des antipodes qu’il est bon de ressortir de la malle aux souvenirs pour réécouter les deux OVNIs qu’ils publièrent il y a plus de 40 ans, aux titres assez semblables mais qui ne ressemblent à rien, aux étranges atmosphères, tout en retenue, une voix lointaine comme enregistrée par téléphone, et composés en marge de toute mode, contrainte ou obligation commerciale, mais qu’on écoutera encore dans mille ans, en croyant qu’ils viennent de sortir.

BANDE-ANNONCE LA VOIX DES SILLONS - 14.09.21

La Voix des Sillons, le récit tumultueux et passionné du parcours de celles et ceux qui font la musique et nous la font aimer, les chemins empruntés, tout en sinuosité, nids de poule, éboulements, coupe-jarrets et autres culs de sac, émaillés d’anecdotes surprenantes et passés au tamis des heureux hasards ou des mauvais choix, pour le meilleur et pour le pire.

Des chroniques musicales pleines de tripes et d’émotion, autour du rock et du pas rock, de la chanson française et de la pop anglaise, de la daube planétaire à l’indé exclusif, de la merde en boîte aux albums cultes.

Avertissement, les chroniques peuvent contenir une pincée de mauvaise foi et provoquer une légère irritation, mais c’est pour ton bien.

Au-delà des genres et des époques, La Voix des Sillons, une autre façon d’écouter la musique.

La Voix des Sillons – Copyright 2021 – contact@lavoixdessillons.com