POP

Écoute ici tous les épisodes POP :

PETER GABRIEL - 05.12.22 - ÉPISODE #119

Après Genesis, et avant de se lancer en solo, Peter Gabriel passe deux ans retiré, à explorer le monde, brasser les cultures, unifier des traditions musicales jusqu’alors jamais imaginées, s’amuser avec les contrastes entre les rythmes ancestraux africains et les ordinateurs, travailler à la conception de nouveaux instruments, s’intéresser à toutes les avancées technologiques, imaginer de nouvelles formes de spectacles et innover en matière de jeux de lumière.
Et puis il se coupe les cheveux très courts et adopte un look plus moderne, les années 80 l’attendent de pied ferme.

INXS - 24.10.22 - ÉPISODE #107

Michael Hutchence aurait pu faire nageur olympique ou tennisman, comme tout le monde en Australie, mais il a choisi une voie plus longue pour connaître la gloire avec INXS, avant de déraper au gré d’incartades amoureuses très people, jusqu’à la boucle de ceinturon finale.

Entre temps, ils nous ont quand même laissé pas mal de tubes pop maquillés rock, du rock australien.

THE DIVINE COMEDY - 06.10.22 - ÉPISODE #102

The Divine Comedy, ou plutôt Neil Hannon, le crooner d’orchestre de chambre à la voix d’or et à la musique sublime qui parfois frôle le baroque, et où clavecin et violoncelle ne sont jamais très loin. Depuis trente ans Neil Hannon nous offre des joyaux musicaux où l’émotion distillée par de somptueuses mélodies, d’exceptionnelles orchestrations et le chaud velours de sa voix de dandy à l’œil malicieux, est un véritable cadeau du ciel.

HAPPY BIRTHDAY GROS NAZE - 29.09.22 - ÉPISODE #100

Triple anniversaire La Voix des Sillons ! 365 jours de podcast, 100 épisodes et un an de plus pour Gros Naze, tout ça le même jour, le hasard des dates est assez surprenant. Comme tu peux imaginer, dans ces conditions je vais m’offrir un cadeau, j’ai fait un gros exercice de mémoire pour sélectionner toutes ces chansons apparues à un moment ou un autre de ma vie pour y rester. Génial !

JULIO IGLESIAS - 26.09.22 - ÉPISODE #99

En étant pris par le Real Madrid à 14 ans comme gardien de but, Julio Iglesias se voyait déjà footballeur professionnel, la gloire, l’argent, les propriétés les pieds dans l’eau, les jolies filles faisant oui de la tête après une dernière bouteille de champagne dans des boites de nuit exclusives. Mais un terrible accident de voiture vint tronquer le rêve, tout s’envola, adieu veaux vaches cochons. Alors il se mit à chanter et obtint bien plus encore.

PET SHOP BOYS - 12.09.22 - ÉPISODE #95

Durant toute leur jeunesse les Pet Shop Boys ont eu ce rêve de faire de la musique pop, de devenir des pop stars et de voir leurs noms gravés dans le marbre. Aujourd’hui ils occupent une place particulière dans la culture musicale anglaise, du haut des 100 millions de disques vendus en 40 ans et de leur condition de duo anglais le plus prolifique, ils jouissent d’un statut de stars vénérées et adulées, rois de la « synthpop » et du hamster pop.

BEE GEES - 25.08.22 - ÉPISODE #91

Les Bee Gees, des types attachants, pas méchants pour un sou, l’image même du gendre parfait, sincères dans une démarche musicale qui les a menés pendant des années à faire la concurrence aux quatre gnangnans de Liverpool, avec une recette très simple : shaker de jolies ballades harmoniques et de la pop folk bucolique, mettre une pincée de psychédélisme, jeter le tout dans l’évier et attendre que ne déboule la musique disco.

LANA DEL REY - 18.08.22 - ÉPISODE #90

Lana de Rey, rarement artiste à ses débuts n’a autant déchainé de passions, entre adorateurs transis et haters déchainés. Sortie vainqueure de cette bataille rangée après avoir encaissé tous les coups, elle est aujourd’hui juchée sur l’autel des popstars, fière et désinvolte, baroque et hors du temps, élégante et languide, prisonnière malgré elle de ce personnage qu’elle s’est créé, au glamour de pacotille et à la vacuité qui guette.

SUPERTRAMP - 21.07.22 - ÉPISODE #85

Quand j’étais toup’ti, enfin pas toup’ti toup’ti, disons moyennement p’ti, 15 ou 16 ans par-là, la musique avait infiniment plus d’importance qu’aujourd’hui, en ce sens que ce que l’on écoutait avait une influence directe sur les amitiés, les fringues, les lieux d’errance et, plus sot encore, les amours. Comme j’écoutais les Sex Pistols, draguer les filles était une gageure compte-tenu de leurs goûts à elles, je partais avec un handicap insurmontable. L’alternative était affligeante, soit je rentrais dans les ordres, NO FUTURE écrit dans le dos de la soutane, soit je me tapais toute la discographie de Supertramp pour faire semblant. Mais en réalité, si je faisais le dur qui ne les écoutais que par obligation, aujourd’hui je peux le dire, dans le fond, j’aimais bien ces mecs-là.

WOODKID - 30.06.22 - ÉPISODE #79

Woodkid ne connaît pas La Voix des Sillons. Faut dire que c’est pas son genre, ici on se marre bien, ça baigne dans la bonne humeur mon vieux, tandis que le jour où tu vois Woodkid ébaucher un début de sourire, cours acheter un ticket de l’Euromillions, c’est ton jour de chance. Ce gars-là est d’un sérieux implacable, il porte le poids du monde sur ses épaules, on souffre de le voir souffrir. Et puis ici la musique est toute en couleurs, tandis que la sienne n’est que noir et blanc. C’est néanmoins de la jolie musique, juste celle qu’on a parfois envie d’écouter.

SADE - 23.06.22 - ÉPISODE #77

Si Sade est iconique, et unique, c’est parce que d’un doux claquement de doigt, ou devrais-je dire d’un baiser de velours silencieux, elle est parvenue à apaiser la scène musicale des années 80 qui avait pourtant démarré tambour battant avec des genres musicaux aux rythmes très énervés et aux sonorités électriques et bruyantes, en imposant un nouveau style soul jazz pop tout en mélancolie, sensualité et volupté, dans lequel la planète entière se réfugiait en quête d’un peu de sérénité et de douceur.

VANGELIS - 20.06.22 - ÉPISODE #76

Si aujourd’hui Vangelis est connu dans le monde entier, et si la nouvelle de sa mort a fait le tour de la planète, c’est surtout pour son empreinte sur un petit nombre de films qui en ont fait un compositeur aimé et respecté. Les chariots de feu bien sûr, le film de Hugh Hudson, mais surtout Blade Runner, de Ridley Scott, film pour lequel Vangelis restera à jamais dans l’histoire du cinéma. Composée en 1982, elle reste sa plus célèbre et la plus acclamée, rarement musique n’a autant magnifié un film, collant à la perfection à l’atmosphère oppressante de cette dystopie sublime et angoissante.

FLEETWOOD MAC - 13.06.22 - ÉPISODE #74

Fleetwood Mac, né esclave du blues anglais et qui mourra Roi du rock fm américain, sans avoir jamais vraiment donné la sensation de maîtriser les soubresauts d’un parcours qui les a menés du Londres des initiés blueseux à la Californie de la masse pop. Et puis il y a Rumours, le 6ème disque le plus vendu de l’histoire de la musique populaire avec 45 millions d’exemplaires écoulés, et une folle genèse comme on les aime sur La Voix des Sillons.

KATE BUSH - 06.06.22 - ÉPISODE #72

Une artiste énigmatique et hiératique, qui à coup d’encycliques emphatiques, adressées à un public de fanatiques, se construit une légende chromatique de chanteuse sympathique, entre flegmatique et épileptique. Ce charabia veut dire que Kate Bush est un peu zinzin et limite secrète, que ses fans ont un rapport à sa musique quasi religieux et que celles et ceux qui ne sont pas fan fan fan l’aiment bien quand même. Énorme artiste.

COCTEAU TWINS - 16.05.22 - ÉPISODE #66

Hommage aux Cocteau Twins et à La Voix de Dieu, qui ont illuminé les années 80 du lyrisme éblouissant de leur musique nappée des acrobaties vocales d’Elizabeth Fraser, ensorcelantes et vertigineuses. Treasure et Heaven or Las Vegas, deux albums majestueux à la mélancolie irrationnelle, tout en mélopées étourdissantes faites de rythmes distordus, de basse pulsée, de guitares réverbérées, s’élevant en une sublime spirale éthérée vers les cieux.

ÇA ARRIVE À TOUT LE MONDE - 12.05.22 - ÉPISODE #65

J’ai écrit un roman… et il vient d’être publié, youhouuuu ! « Ça arrive à tout le monde », une histoire d’amour un peu zinzin et au style décalé, est paru chez L’Échelle du temps, une petite maison d’édition qui fait le pari de nouveaux auteurs, dont ma pomme. Et j’ai les chocottes. Chocottes que les gens n’aiment pas ou pire, qu’ils l’ignorent. Certes je vais au moins en vendre un, ma mère ne peut pas faire comme si elle ne savait pas ! Et toute aventure a sa genèse, laisse-moi te raconter cette odyssée des temps modernes, c’est plutôt drôle et puis il y a une bande-son comme tu aimes.

LES ANNÉES 80 - 09.05.22 - ÉPISODE #64

Épisode spécial Années 80, avec un montage de 49 extraits musicaux emblématiques, de tous les genres, afin que chacun y trouve son compte, de groupes et d’artistes qui n’auraient probablement jamais eu d’épisode dédié, et si la plupart font plaisir à entendre, quelques-uns sont assez insupportables. Sur 49 morceaux, tu vas probablement dire 30 fois « ha putain je l’avais oubliée celle-là », avoir envie de danser 20 fois, de te marrer 15, et de pleurer 2 ou 3, à penser à cette époque où tout était à faire et à constater qu’aujourd’hui, tu as effectivement tout fait, mais mal.

JUNGLE - 05.05.22 - ÉPISODE #63

Jungle, un duo de DJs londoniens, qui ne veut pas être associé visuellement à sa musique afin de ne pas déformer ou altérer les sentiments de félicité et volupté qu’elle provoque, et qui confie cette tâche dans ses vidéos à des danseurs et danseuses élastiques, presque liquides tant ils se meuvent avec grâce et vénusté, s’est fixé comme objectif de te filer la banane et de te faire perdre du poids, en t’invitant à remuer les fesses au son d’une musique d’une rare élégance funk, soul et r’n’b.

BSO TRAINSPOTTING - 25.04.22 - ÉPISODE #60

Lorsque Trainspotting sort en 1996, il y a d’un côté le public, qui en fait un film culte et se le passe en boucle. De l’autre, la presse crie au pétard mouillé, au faux scandale, à un effet de mode, à une histoire pensée pour que le spectateur ressorte de la salle de ciné avec cet air hébété et ravi de celui qui a vu quelque chose sans savoir exactement quoi. 25 ans après, on se moque pas mal de la polémique, car ce qui reste, c’est l’une des bandes-son les plus rock’n’roll que nous ait donné le ciné.

MARK KNOPFLER - 21.04.22 - ÉPISODE #59

Mark Knopfler n’est pas seulement l’un des grands guitaristes de l’histoire de la musique populaire, avec un son et un style uniques, il est également célèbre pour être un fingerstyle, soit un musicien qui joue sans mediator, ce petit machin de plastique qui permet d’attaquer les cordes sans s’écorcher les doigts et qui a la forme des pins de couleur rouge qu’on trouve sur Google Maps pour localiser l’endroit que tu cherches. Il est également connu pour avoir remis au goût du jour les solos de guitare, ceux-là même qui avaient totalement disparu avec les groupes punk rock. Et puis c’est lui qui joue sur la chanson de Princess Bride, sa meilleure référence assurément.

NEW ORDER - 07.04.22 - ÉPISODE #55

À la mort de Ian Curtis, les membres restants de Joy Division, complètement sonnés et désorientés, nus et orphelins, gros jean comme devant alors que le ciel leur semblait promis, se relancent sous un autre nom, New Order, avec carte blanche pour faire la musique qu’ils veulent mais sans stratégie musicale claire. Ils se cherchent pendant plusieurs années, jusqu’à Blue Monday, l’une des chansons culte des années 80 qui en fait des rois. Voici l’histoire de ce tube qui ne vieillira jamais.

BENJAMIN CLEMENTINE - 31.03.22 - ÉPISODE #53

Lorsque Benjamin Clementine parle, sa voix est tellement douce que ceux qui portent un sonotone dans son entourage se demandent si les piles ne sont pas à plat, en revanche dès qu’il chante, elle enfle comme une bourrasque, puissante, théâtrale, et tout son corps suit, comme transporté dans un autre monde, inspiré de sa courte vie riche de mille expériences, entre ses errances solitaires, quelque désillusion amoureuse et le souvenir des cassures familiales.

LLOYD COLE - 24.03.22 - ÉPISODE #51

Été 1984, le bel âge, on faisait les cons en écoutant Rattlesnakes, le soleil était tout le temps haut dans le ciel même les jours de pluie, les filles nous affolaient avec leurs petites robes de coton, leurs sourires nous enivraient, on était les rois du monde, la vie allait être formidable et la joyeuse mélancolie de cet album en était la bande-son rêvée, on se le passait tout le temps, en boucle, on l’avait en vinyle et en cassette, et dans la boite à gants il y avait toujours un stylo Bic au cas où la bande magnétique se serait pris les pieds dans la tête de lecture de l’autoradio rudimentaire. Et 40 ans après, on prend le même plaisir à l’écouter, lui n’a pas pris une ride, superbe.

BILLY IDOL - 14.03.22 - ÉPISODE #48

Le gars Billy, 46 ans on the road, et pourtant, celui qui s’est toujours vêtu avec des restes de canapé chez Cuir Center est encore là, droit dans ses bottes, sortant disque après disque, donnant concert après concert, niant année après année avoir jamais trahi le mouvement punk, auquel il avait pourtant adhéré dès le départ, pour faire de la pop et vendre des millions de disques. C’est un choix qu’il assume pleinement et à ses 67 ans, le gars Billy se moque royalement de ce qu’on peut en penser.

ALOE BLACC - 21.02.22 - ÉPISODE #42

Aloe Blacc fait partie du grand sac des artistes connus essentiellement pour un unique hit, dans son cas I need a dollar, alors que le reste de leur production est riche de mille morceaux au moins aussi bons, voire plus. Aloe Blacc est une ode à la diversité, au bon goût et aux chansons bien faites, sur lesquelles il pose une voix douce et chaude, sans hystérie, et ça le vexe que tu ne retiennes de lui qu’il a besoin d’un dollar, et moi aussi. Je veux dire, moi aussi ça me vexe.

GRACE JONES - 17.02.22 - ÉPISODE #41

Dans les années 80, vendues à la mode, la Miss Grace, vêtue des robes les plus folles et des smokings les plus chics, s’élevait au-dessus de la foule, déesse exubérante, excessive et magique, assumant parfaitement son rôle caricatural d’objet du désir de ces hédonistes qui tournaient autour, attirés par l’androgyne sulfureuse et repoussés par l’extravagante capricieuse. LA STAR.

TEXAS - 03.02.22 - ÉPISODE #38

Quand elle était petite, comme métier Sharleen Spiteri voulait faire Patti Smith. Bon, soyons honnêtes, elle a dû arrêter l’école en troisième, parce que depuis 30 ans, elle fait du Sharleen Spiteri et on est très loin de la Patti. En revanche, financièrement, elle a suivi la bonne filière, puisque Texas en est à quarante millions de disques vendus, y a pire comme métier. Et puis il y a ce disque solo, Melody, pas mal du tout.

FIONA APPLE - 31.01.22 - ÉPISODE #37

Si le seul talent suffisait pour se jucher sur l’autel de la musique populaire, là où brillent de mille feux les élus empailletés et dont on parlera encore longtemps après qu’ils se sont assis aux cieux aux côtés d’Elvis, alors Fiona Apple devrait occuper un bout du machin, cachée derrière les seigneurs, quitte à pousser dans le vide certains artistes qu’elle n’aime pas (plus ou moins les mêmes que moi) et qui n’ont rien à y faire.

BONEY M - 24.01.22 - ÉPISODE #35

Lorsqu’à 16 ans, Roberto Alfonso Farrell quitte ses caraïbes natales à bord d’un navire marchand, pour faire le mousse au long court, il est à des années lumière d’imaginer ce que les quinze ans qui vont suivre vont lui réserver. Faut dire que, si quelqu’un lui avait dit qu’un jour il allait danser devant Léonid Brejnev, n’aurait-il pas crié au fou ? Boney M, ou l’incroyable histoire d’un type finalement attachant.

RUFUS WAINWRIGHT - 03.01.22 - ÉPISODE #29

Lorsqu’il chante, l’univers de Rufus Wainwright suinte le spleen exalté, tout en retenue flamboyante, baroque sombre, tarte à la chantilly acide, un mélange perpétuel de facettes qui s’attirent et se repoussent, comme des aimants qui se détestent. La voix des élus.

SÉBASTIEN TELLIER - 20.12.21 - ÉPISODE #25

Sébastien Tellier est un drôle de gars, un dandy romantique et énigmatique, volontairement à côté de la plaque comme pour mieux brouiller les pistes, avec ce petit grain de folie dans le comportement qu’il affectionne. Grain de folie qui en revanche se traduit moins dans sa musique, plutôt sage il faut bien avouer. Mais aussi parfois d’une beauté sidérante, éblouissante de simplicité, totalement dénuée d’artifice, magique.

SHIRLEY BASSEY - 13.12.21 - ÉPISODE #23

Un jour, Shirley Bassey nous laissera. James Bond prendra une mauvaise balle et le monde en restera muet, orphelin d’une voix prodigieuse et de chansons éprouvantes tant elles évoquent ce passé pas si lointain où tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes et nous rappellent qu’on a mangé notre pain blanc et que les temps qui viennent sont bien sombres.

ANNIE LENNOX - 09.12.21 - ÉPISODE #22

Annie Lennox est une artiste privilégiée. Après 40 ans de carrière, durant laquelle elle a connu la gloire et vendu près de 80 millions de disques, elle impose naturellement le respect, celui des Divas, par son seul talent, sa classe, son élégance et une voix sublime.

SEAL - 06.12.21 - ÉPISODE #21

Seal, victime d’une jeunesse pour le moins compliquée, souffrait d’un certain manque de confiance en lui, qui l’empêchait de se lancer malgré l’insistance de celles et ceux qui avaient eu la chance de l’entendre pousser la chansonnette, parfois même sous la douche. C’est d’ailleurs grâce à sa petite amie du moment qu’il se délivre, alors qu’il a déjà 23 ans, le jour où elle l’emmène de force dans le quartier de Tottenham Court Road à Londres, et où elle lui achète une boite à rythmes, une basse et un enregistreur quatre pistes, avant de lui balancer au visage : « C’est ce que tu dois faire, jouer et chanter. Là tu perds ton temps. Mets-toi au travail, merde !».

PATRICK HERNANDEZ - 02.12.21 - ÉPISODE #20

La genèse décortiquée d’un tube légendaire, un hit one shot disco aux vertus financières mirifiques et qui a fait de Patrick Hernandez l’heureux récipiendaire d’une rente annuelle de prince du pétrole. Mais que le succès fut long à venir, du reste la chanson a frôlé la correctionnelle, menaçant de disparaître avant de se convertir en l’un des morceaux emblématiques d’une époque musicale sans soucis, où tous les coups étaient permis, tant que les pistes de danse se remplissaient. Un épisode plein d’humour, dis-je.

THE WAR ON DRUGS - 25.11.21 - ÉPISODE #18

Adam Granduciel, âme de The War On Drugs, vénère sa guitare et les sons stratosphériques qu’il lui arrache, elle occupe une grande place dans la structure des morceaux du groupe. Souvent il aime à lui lâcher la bride et la laisse filer, comme une grosse Cadillac Eldorado décapotable sur une route sans fin entre deux portions de désert parsemés de cactus géants. Du coup il fait durer le plaisir, la moitié de ses chansons dépassent allègrement les 5 ou 6 minutes. À vrai dire elles devraient toutes durer des heures tellement cette guitare, wow…

DAVID & DAVID - 22.11.21 - ÉPISODE #17

David & David, duo éphémère des années 80, n’aura produit qu’un seul album devenu culte au fil des ans, l’un des trois ou quatre qui aura illuminé son époque. Observateurs acides et caustiques d’une société américaine qui connaît ses premières fissures, David & David fait le portrait d’un pays à la dérive et qui doute de son modèle, trompé par de grandes lettres blanches, dressées à flanc de colline sous le soleil de L.A., qui vendent un rêve inaccessible qui souvent tourne au cauchemar.

KLAUS NOMI - 07.11.21 - ÉPISODE #13

Klaus Nomi fait partie de ces artistes dont on ne se souvient que si l’on a un certain âge, le temps l’a gommé, comme ces vieux fax dont l’encre finit par s’estomper. Pourtant, au tout début des années 80, il drainait une légion de fans et de curieux, envoutés par sa voix de contre-ténor, fascinés par sa plastique insaisissable de clown triste venu d’une autre planète, intrigués par cet ovni inclassable, pur produit de l’époque et pourtant tellement anachronique, comète étincelante à la trajectoire erratique, tel un objet chantant non identifié. Écoute Cold Song, pour ne pas l’oublier.

JAIN - 04.11.21 - ÉPISODE #12

Jain, un cocktail hybride de joyeuses vitamines et d’insouciante légèreté de ton et de fond, qui butine dans tous les registres musicaux qui ont accompagné ses années de gamine dégourdie à jeune femme bien dans ses pompes, avec, surtout, ces curieuses identités visuelles qu’elle s’est créées, et qu’elle utilise comme un fil rouge dans ses vidéos et ses concerts, de la robe noire et blanche à col claudine de ses débuts, au bleu de travail de Mario Kart de son deuxième album.

MOBY - 18.10.21 - ÉPISODE #07

À première vue, Moby c’est l’artiste d’un seul album, Play, et d’une unique musique de film (je ne dis pas lequel sinon je foire la fin de cet épisode). En réalité, derrière cette façade assez réductrice, se cache un gars bien plus complet et complexe, à la carrière décousue, faite de constants allers et retours, de succès et d’échecs, d’autant de moments de gloire que d’oubli, d’envies de briller que de se fondre dans la masse. En tout cas, un type droit dans ses bottes.

LA FEMME - 14.10.21 - ÉPISODE #06

Plus d’une douzaine d’années ont passé depuis les tous premiers accords punk surf joués par La Femme. Que pense le p’tit Marlon Magnée du chemin parcouru, entre cette fameuse tournée aux US de leurs débuts, où parfois ils connaissaient la faim et le froid et n’étaient pas certains d’avoir un toit tous les soirs, et les défilés de Saint-Laurent et de Céline d’aujourd’hui, où résonnent désormais des sonorités électro pop qui leur ont été spécialement commandées ? Se demande-t-il, le p’tit Marlon, où va le monde ?

FLASH & THE PAN - 27.09.21 - ÉPISODE #01

Flash & The Pan, un duo des antipodes qu’il est bon de ressortir de la malle aux souvenirs pour réécouter les deux OVNIs qu’ils publièrent il y a plus de 40 ans, aux titres assez semblables mais qui ne ressemblent à rien, aux étranges atmosphères, tout en retenue, une voix lointaine comme enregistrée par téléphone, et composés en marge de toute mode, contrainte ou obligation commerciale, mais qu’on écoutera encore dans mille ans, en croyant qu’ils viennent de sortir.

BANDE-ANNONCE LA VOIX DES SILLONS - 14.09.21

La Voix des Sillons, le récit tumultueux et passionné du parcours de celles et ceux qui font la musique et nous la font aimer, les chemins empruntés, tout en sinuosité, nids de poule, éboulements, coupe-jarrets et autres culs de sac, émaillés d’anecdotes surprenantes et passés au tamis des heureux hasards ou des mauvais choix, pour le meilleur et pour le pire.

Des chroniques musicales pleines de tripes et d’émotion, autour du rock et du pas rock, de la chanson française et de la pop anglaise, de la daube planétaire à l’indé exclusif, de la merde en boîte aux albums cultes.

Avertissement, les chroniques peuvent contenir une pincée de mauvaise foi et provoquer une légère irritation, mais c’est pour ton bien.

Au-delà des genres et des époques, La Voix des Sillons, une autre façon d’écouter la musique.

La Voix des Sillons – Copyright 2021 – contact@lavoixdessillons.com